Escandre : "Ne pas avoir peur de son handicap"

Depuis Septembre, Escandre a intégré l’association Drop de Béton en tant que stagiaire dans le cadre de la préqualification aux métiers du sport et de l’animation. En situation de handicap, le jeune homme fait preuve de résilience et d’ambition dans son parcours. Portrait.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Escandre, j’ai 20 ans, je viens de Talence, je suis originaire de Dordogne mais pour des questions pratiques et d’accessibilités : handicap,études, déplacement… c’est beaucoup plus simple d’être sur Bordeaux.

Quel est ton handicap ?

Mon handicap, c’est l’hémiplégie gauche, c’est-à-dire que le côté gauche de mon corps est à moitié paralysé.

Quel est ton quotidien aujourd’hui ? Ce que tu voudrais faire plus tard ?

Actuellement je suis engagé dans le parcours de préqualification de Drop de Béton, une passe vers ton avenir. Plus tard, j’aimerais obtenir mon BPJEPS animateur socio-culturel avec un organisme, je ne sais pas encore lequel. Après, à la suite de ça, trouver un endroit pour pouvoir travailler dans le milieu socio-culturel. Et un jour, pourquoi pas pouvoir créer un jour mon petit village de vacances.

Parle-moi un peu de la préformation, Depuis combien de temps es-tu en préformation avec Drop de Béton ?

La préformation a débuté mi-septembre. La journée type, c’est le matin cours en salle ou en visio. C’est beaucoup de théorie, mais les manières de travailler sont différentes. On peut le faire en groupe, seul, à l’oral ou bien à l’écrit. 

L’après-midi, elle, est plus sportive et ludique. On y découvre les activités avec des formateurs qui nous inculquent les valeurs du rugby, de groupe, de l’entraide.

Est-ce que le sport permet de te sentir épanoui ?

Le pratiquer ne m’aide pas à m’épanouir, mais plutôt à mieux me connaître, connaître mes limites, ce que je peux faire et ce que je ne peux pas faire. Mais il me permet de rencontrer d’autres personnes et créer du lien et ça c’est appréciable.

Quels sont tes passions, tes loisirs ?

La cuisine ! J’adore cuisiner. J’aime beaucoup lire aussi. Le théâtre, la musique, le spectacle. Tout ce qui est du domaine culturel me plait. Concernant le sport, j’aime le basket, le foot et le tennis.

Aurais-tu des conseils à donner à tous les jeunes en situation de handicap qui n’osent pas se lancer dans le monde du travail ?

Mon conseil, ça serait de ne pas avoir peur de son handicap, d’oser faire des choses et de se dépasser pour le faire. Ne pas considérer son handicap comme un frein, mais comme un moyen d’apprendre des uns et des autres.

Contact

55 av Marechal de Lattre de Tassigny
Mérignac, 33 700

05 56 97 46 90